Gouvernement espagnol. Portraits. 
 M. Antonio Garrigues Diaz Canabate  :   
 Un diplomate proche de l´Église. 
 Le Monde.    13/12/1975.  Página: 3. Páginas: 1. Párrafos: 3. 

M. Antonio Garrígues Díaz Canábate

Un diplómate proche de l´Église

M. Antonio Garrlgues Díaz Cañábate, nouveau ministre de la justice, est un

Madrilene da soixante et onze ans, avocat et homme d´attaires qul commenca sa

carriére politique fort leune.

En 1931, apres la proclamation de la Républlque, au ministére de la justice, II

fui nommé á /´age de vingt-sept ans directeur general des registres et du

notariat; le ministre était alors le professeur Francisco Giménez de Los Ríos,

l´un des dirigeants du partí socialista ouvrier espagnol. Mais M. Antonio

Garrigues s´éloigna rapidement de la politique pour se consacrer a sa profession

d´avocat et a ses aftaires.

Tres lié au capital américain,

II accepta du general Franco, aprés la guerre, le poste d´ambassadeur a

Washington. Deux ans plus tard, M. Garrlgues, catholique pratiquant, et ayant de

bonnes relations dans les mi-lieux eccléslastlques, fut nommé ambassadeur prés

le Saint-Siége, poste qu´il occupa jusqu´en 1972.

Malgré ses dons de diplómate, qul lurent tres appréclés á Rome, M. Garrigues ne

put, malgro ses eftorts, obtenlr la rénovatlon du concorda! de 1953. Les amitiés

qu´il a nouées é la curie romaine vont aujourd´hul tul étre útiles, le ministre

de la lustice étart notamment chargé des re/ations entre le gouvernement et

l´épiscopat espagnol.

 

< Volver