Autor: Niedergang, Marcel. 
 Gouvernement Espagnol. Portraits. 
 Le comte de Motrico  :   
 La "droite civilisée". 
 Le Monde.    13/12/1975.  Página: 3. Páginas: 1. Párrafos: 8. 

Le comte de Motrico

La droite civilisée:

II a de la classe, du chame, de la rondeur temperes par une certaine troideur et

de /´entregent.

Intelligent, cultivé, esthéte, cordial, précis et courtoís, comme un Basque qul

n´a pas oublíé la vieille tradítlon britannique si prisée en Biscaye, ouvert a

toutes les idees; ces qualites personnelles ne manquent pas a José Maria de

Areilza, comte de Motrico Pourtant, de tous les politiciens partísans sinceres

d´une ouverture démocratique qui reviennent aujourd´hul au premier plan apres un

long entracte de semi-opposition au franquisme, II est sans doute l´un des plus

detestes par l´extreme droite. C´est qu´il n´a pas hesité é dénoncer, Franco

encoré vivant, le caractére brutal, dérisoire et archaique du • bunker •

reiránche sur les positions du 18 ljulilet 1936 C´est aussi qu´aprés tout II

víent du sérail et qu´il a serví ce franqulsme dont II a comprís, bien avant

d´autres, qu´il ne survivrait sans doute pas tres longtemps á Franco. On ne luí

pardonne pas d´étre sorti de la famille et d´avoir, l´un des premiers dans

/´establishment próné le rapprochement avec l´Europe démocratique.

L´oeiI clair et Inquislteur, le visage plein et noble, le geste large, la front

dégarnli: derriére le maintien du diplómate qu´ll est resté dans la vie de tous

les jours, le comte de Motrico cache mal son énergie, sa volonté d´atteindre un

but, de remplir une tache qu´il s´est ¡uré, en secret, d´accompllr. II a

beaucoup d´amis et quelques ennemís. II a du caractére, ce n´est pas si tréquent

é, Madrid, oü tant de tetes bien faites se sont si longtemps courbées devant la

petite slihouette du génératissime.

C´est un Basque qui a le sens de l´efficacite, de la ralson et du pragmatisme.

Et, comme tous les Espagnols du Nord, il est tenace « Les Basques, dit-on dans

la capitale, C´est una mafia... »

C´esl vrai: on les retrouva aux postes-cies. dans la banque d´abord, dans les

attalres, la politique et surtout la diplomatíe. II y a une tradition né´e en

tait des liens historiques particuliers avec l´Angleterre qui explique cette

prépondérance basque dans la conduíte des aftaires étrangéres du pays Le comte

de Motrico ne fait pas exception a cette regle. II a ete ambassadeur.

Gaulliste et européen

Né á Portugalete en 1909, dans une famille de la grande bourgeoisie,

monarchiste, iI a milité en Biscaye avec son ami Fernando María Castiella, q u i

deviendra un ministre des

afraires étrangéres tres liberal. ll a participé au soulévement de iuillet 1936

Nommé malre de Bilbao en juin 1937, II a eu, dit-on, la main ferme. II ne reme

pas ce passé et l´affiche méme a l´occasion. Tout comme il avoue : « Je suis un

homme de droite... • dans un pays et a un moment oü la gauche se porte de

nouveau assez bien. Mais sa droite, comme II precise, est « une droite civllisée

». une droite libérale é l´anglalse, qul accepte el méme suggére la controverse,

le dialogue et la coexistence

Conseiller privé de Don Juan, comte de Barcelona, á partir de 1966, recu depuis

1969 é la Zarzuela par Juan Carlos, prince heritller, II a su garder

d´excellentes relations et avec le pére el avec le fíls C´est au¡ourd´hui l´un

de ses atouts, le lien évident entre une monarchie Instaurée par le réglme et

pétrie ae bonnes intentions libérales, et une dynastie a mo/tié exilée affíchant

des cou/eurs démocratiques.

Ambassadeur a Buenos-Aires en 1947, il negocie une alde, en ble et en viande,

decisiva, alque l´Espagne, mise en quarantaine par les vainqueurs de la guerre

mondiale, meurt da laim En 1954, ¡I représente Madrid á Washington, et de 1960 é

1964 a París L´ambassadeur Motrico est séduit par de Gaulle et M. de Arilza est

aujourd´hui encoré un tervent gaulliste et un Européen convaincu. De

l´extérieui, U a bien vu que le réglme tranqulste était á long terme condamné Et

quand il rentré en Espagne, I! a choisi /´opposition

Une opposition discréte d´abord, puls plus aflirmée, prenant des contacts avec

les dirigeants des tormatlons démocratiques clandestines et des commissions

ouvriéres. II signe des manifestes, dénonce publiquement le régime lors des

visites, a Madrid, de MU. William Rogers et de Walter Scheel On luí retire son

passeport : c´est une brimade qul classe du cote des adverseires, en príncipe,

non recuperables. Mais le comte de Motrico a de la ressource, des relations, des

amítiés étrangéres. II est jusou´au bout des ongles ministre des affaires

étrangéres, le melifeur sans doute que Madrid pouvait choislr dans la pérlode

actuelle. II luí reste á demontrer hors d´Espagne qu´il est possible de passer

d´un régime de pouvoir personnel Issu d´une guerre civile a une société

démocratique oú tous les Espagnols auront les mémes droits et les memes devolrs.

II en parait persuade et se donne deux ans pour réussir. — M N.

 

< Volver