Le sort de huit hommes. 
 Le veredict de Burgos soulève une émotion considérable. La Cour supreme de Russie va statuer sur láppel des condamnés de Leningrad     
 
 Le Monde.    24/12/1970.  Página: 1. Páginas: 1. Párrafos: 6. 

Le verdict de Burgos souléve une émotion considerable

La Cour supréme de Russie va státuer sur l´appel des condamnés de Leningrad

M. Schumann annulerait sa visite en Espagne si les sentences étaient exécutées L´ambassadeur de France a fait une démarche á Moscou

Un conseil extraordinaire des ministres s´est reuni le 29 décembre au palais du Parlo, & Madrid, sous la présidence du general Franco. Il a deliberé sur les sentences prononcées la veille a Burgos par le conseil de guerre qui jugeait seize nationalistes ment se reunir le 29 á Madrid sous la présidence du Caudillo.

On laisse entendre á Burgos que le lieutenantgénéral Tomas García Rebull n´avait pas encoré entériné les sentences du conseil de guerre.

L´annonce du verdict de Burgos a, suscité une émotion considerable dans le monde et en Espagne. Le gouvernement français, pour sa part, n´a jugé ni opportun ni efficace d´effectuer une nouvelle démarche auprés du gouvernement espagnol. Bien qu´aucune decisión n´ait été prise á ce sujet, il parait évident que, au cas oü le sang coulerait.

M. Mauríce Schumann renoncerait à faire à Madrid la visite projetée.

Le gouvernement britannique, de son cote, a effectué le 29 une démarche officielle auprés du gouvernement de Madrid. Le Vatican, guant à lui, a aussitót renouvelé son appel à la clémence, et de nombreux gouvernements sont intervenus dans ce sens à Madrid. Des manifestations de protestation ont eu lieu dans plusieurs capitales.

Ressenties dans de nombreux pays comme tout aussi iniques que les condamnations de Burgos, les deux peines de mort qui viennent d´étre prononcées. á Leningrad ont suscité de violentes manifestations contre l´antisémitisme en U.R.S.S.

Plusieurs gouvernements sont intervenus en faveur des condamnés. M. Roger Seydoux, ambassadeur de France, a fait une démarche auprés du ministére soviétique des affaires étrangéres.

 

< Volver